Art-thérapie

Sommaire :

Définition

L’art-thérapie est une discipline para-médicale qui exploite les bienfaits d’une technique artistique, notamment le pouvoir expressif, les effets relationnels, et la recherche du plaisir esthétique, afin d’aider des personnes à recouvrer, améliorer, maintenir des capacités d’expression, de communication ou de relation.

L’art-thérapeute exerce son activité sous l’autorité médicale ou sous l’autorité d’un directeur d’institution.

 Retour au sommaire.

Publics Visés

L’art-thérapie s’adresse à toute personne désireuse d’améliorer sa qualité de vie par des activités d’expression non-verbale dirigées vers l’esthétique. Connaissances et techniques artistiques ne sont pas nécessaires pour commencer une prise en charge.

Les champs d’applications privilégiés de l’art-thérapie sont les troubles de l’expression de la communication et de la relation. Néanmoins, les pénalités prises en charge, qu’elles soient physiques, psychiques ou sociales peuvent être variées.

Retour au sommaire.

Cadre d’intervention

L’art-thérapeute stimule les capacités du patient par une activité artistique adaptée afin d’engager un processus thérapeutique dans lequel estime, confiance et affirmation de soi pourront se transformer positivement conjointement avec une bonne qualité des ressentis physiques, une bonne adaptation de la structure corporelle et un engagement dans l’élan moteur.

L’art-thérapeute doit pouvoir s’adapter à son environnement de travail et à l’équipe pluridisciplinaire avec laquelle il est en collaboration. Néanmoins, il existe certaines conditions minimum nécessaires à une pratique de l’art-thérapie respectant le code de déontologie.

Par exemple, la temporalité relative à la prise en charge doit être suffisamment longue au regard des pénalités du patient pour obtenir de réels effets thérapeutiques. Les temps d’évaluations et de transmissions avec l’équipe ne doivent pas être négligés.

Retour au sommaire.

Méthodologie

  • Réaliser un état initial (mental, physique et social) du patient, en collaboration avec l’équipe accompagnante.
  • Construire un programme d’intervention art-thérapeutique (objectifs, méthode, moyens, stratégie, fréquence d’intervention, contenu adapté, temps hors séance/programme d’accompagnement de soin…) dans le respect des prescriptions, du protocole général thérapeutique ou institutionnel, des règles déontologiques et de l’éthique sanitaire.
  • Mettre en œuvre et adapter en séance, le programme d’intervention en respectant les capacités préservées du patient et son état lors de l’atelier (rapport entre la stratégie envisagée et la stratégie réalisée).
  • Conduire des actions d’évaluation avant, pendant et après la prise en charge.
  • Retranscrire, tout au long du suivi, les résultats de prise en charge par un bilan écrit ou/et oral à l’autorité référente en entretiens individuels ou à l’ensemble de l’équipe en réunions de synthèse, tout en respectant le secret professionnel.

Retour au sommaire.

Laisser un commentaire