Festival – Résidences 2017

SNEK 

Fort de sa curiosité et de son envie d’évolution, il s’épanouit aujourd’hui dans un style qui lui est propre, mêlant figures réalistes et calligraphies. Ces dernières, réalisées au trait biseauté argenté et doré, s’entremêlent au sujet principal afin d’illuminer ses compositions, dynamiser l’ensemble et donner à ses œuvres un caractère prestigieux et un style reconnaissable dans le monde du graff. Prenant vie principalement sur fond noir, ses sujets relatent différents messages au gré de ses humeurs et envies.


Mr S

Né à Clermont-Ferrand  en 1981,  Monsieur S a depuis l’enfance, consacré son temps libre à l’apprentissage et à la pratique du dessin. C’est dans le milieu des années 90 qu’il découvre le mouvement Hip-Hop. Il s’investit alors dans divers disciplines : le deejaying, le beatbox et naturellement le graffiti.” j’ai tout de suite été attiré par le côté artistique du graffiti, la recherche calligraphique, le gigantisme des fresques. La seule règle qu’il y avait c’était qu’il n’y en avait pas.” C’est en autodidacte qu’il se consacre à son art, puis dans les années 2000, sa rencontre avec Nico, un pochoiriste, lui ouvre de nouvelles portes. Monsieur S se lance donc, dans la réalisation de ses pochoirs, c’est un travail de fourmis, pour certains il y passe des semaines voire des mois à les dessiner, découper. “la réalisation d’un pochoir est comme  un exutoire pour moi, certains font du sport ou lisent moi je découpe“. Monsieur S investit d’abord la rue par ses peintures et ses collages. Aujourd’hui c’est sur des toiles, planches de bois, panneaux … qu’il œuvre  pour graver définitivement son art éphémère. Ses réalisations vont du pixel art grand format, portrait et scènes du quotidien, à la calligraphie géométrique.

Pavo

Pavo est éducateur en protection de l’enfance le jour, et dessinateur mal élevé la nuit !

Il dessinait pendant les cours à l’école. Il se faisait engueuler. Aujourd’hui il dessine au travail et il a plein d’amis. Il ne faut jamais écouter ses profs !

«Une fois Cabu m’a dit : «ouais, il est pas mal ton dessin là… Mais faut bosser hein, c’est sur»

Les Fées Rosses

Qu’il s’agisse de créations dans l’espace public, de performances ou de Théâtre Forum, Les Fées Rosses défendent un théâtre où la mise en relation avec le réel est constante.

Le théâtre doit être à la fois miroir de l’être et du monde : un lieu de parole(s), de pensée(s), d’exploration(s) de l’âme et de l’histoire. Nous ne voulons pas d’un théâtre pour parler « à la place de » mais d’un théâtre qui fournit des armes pour que chacun-e puisse dire. Nous puisons notre force d’existence dans l’art et bâtissons pour ouvrir des possibles entre les murs qui parfois nous séparent.

Nous construisons à partir de l’individu pour aller vers le collectif, pour porter ensemble des créations exigeantes et sans compromis, professionnel-le-s comme amateurs.

Dans chacun de nos spectacles nous cherchons à offrir une nouvelle place au public. Nous nous appliquons à inventer des processus pour libérer le spectateur de sa condition. Nous explorons des formes osant le mélange spect-acteurs, spect-auteurs, spect-danseurs, spect-marcheurs, spect-chanteurs. Ainsi notre identité artistique s’ancre dans l’originalité de notre processus de création très en lien avec le terrain, l’individu, le territoire et la dimension de spectateur que nous nous amusons à détourner. Sans oublier l’engagement politique (au sens politis : cité) que nous donnons à chacun de nos projets et de nos créations de Théâtre Déclencheur.

Enregistrer

Les commentaires sont fermés