Quand tu me vois…

Pour des raisons légales, dans cet article nous n’indiquerons aucun nom de service et l’ensemble des acteurs seront masqués sur les photos.
 

A la demande d’une éducatrice de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse), nous sommes intervenus durant cinq séances de deux heures auprès d’adolescents placés par un juge.

L’objectif de l’atelier était de travailler sur les pré-jugés et notamment ceux dont les jeunes de la PJJ sont victimes. Comme à notre habitude, nous avons demandé aux professionnels encadrant de participer aux ateliers et donc de construire leurs propres affiches.

Nous avions plusieurs contraintes :

  • les jeunes n’étaient pas présents à tous les ateliers,
  • la législation protège le droit à l’image des mineurs placés. Aussi, il est interdit de publier quelconque médias les représentants dans le cadre de la mesure judiciaire.

Pour pallier à la première contrainte, nous avons construit un atelier permettant à n’importe quels jeunes de pouvoir réaliser une affiche en seul atelier. Pour cela, nous proposions une amorce de phrase sur laquelle ils pouvaient construire leur expression :

  • ” Quand tu me vois, tu penses que…”
  • “Mais…”, cette deuxième amorce devait répondre à la première et permettre de dépasser le cliché exprimé.
  • “Quand tu me vois pour la première fois au foyer, tu penses…” Sur cette affiche, l’objectif était de permettre aux jeunes et aux éducateurs de discuter par l’intermédiaire de ce média.
  • “Mais…” comme pour la première série, il s’agit ici de dépasser l’apriori exprimé sur l’affiche précédente.

Nous avons conclu l’atelier par une exposition au sein de la salle d’exposition de La Bifurk en présence d’un public invité mais aussi de l’ensemble de l’équipe du service de la PJJ.

 

Bookmark the permalink.

One Comment

  1. Salut,
    je viens de regarder vos affiches, je trouve l’idée et le rendu génial.
    J’ai trouvé tous les textes percutants dans le bon sens du terme. De découvrir les craintes de chacun, la volonté d’ être regarder et entendu au delà des préjugés
    C’est la classe d’oser s’affirmer à travers ce travail.

    Cédric, ancien éduc, animateur d’atelier d’expression artistique

Laisser un commentaire